La création à Bordeaux

Le vignoble de Bordeaux

Le vignoble de Bordeaux

Le vignoble de Bordeaux est le vignoble regroupant toutes les vignes du département de la Gironde, dans le Sud-Ouest de la France. Ce vignoble est organisé autour : de la Garonne, de la Dordogne et de leur estuaire commun, la Gironde.

Le vignoble bordelais compte 57 appellations différentes, et 171 crus classés.

les vignobles de Bordeaux
les vignobles de Bordeaux

Les premiers vignobles du Bordelais

Jules César dans la BD Astérix et Obélix
Jules César dans la BD Astérix et Obélix

Si on est chauvin on peut dire que le vin existait à Bordeaux avant les romains, mais il semble quand même que le développement des vignobles en France ait suivi l’invasion romaine de la Gaule par Jules César au premier siècle avant Jésus (58 – 52 avant JC.)
D’ailleurs la boisson traditionnelle des Gaulois était la cervoise, bière d’orge ou de blé. Et même si il y avait du vin en Gaulle avant les romains il y en avait peu.

Ce qui est sûr cependant c’est que les Gaulois ont rapidement pris gout au vin et sont devenus de grands buveurs…Contrairement aux romains ils ont pris l’habitude de boire le vin pur et non ajouté à l’eau.

Au départ des invasions romaines les gaulois boivent du vin arrivé d’Italie. Mais progressivement la production  locale va subvenir à leur consommation.

 

A la fin du premier siècle après JC

Admettons que les romains aient implanté la culture de la vigne dans le bordelais, mais ce sont les gaulois qui ont modifié les vignoble Méditerranéens afin de les rendre plus résistant au climat océanique. ( Ce nouveau cépage étant l’ancêtre des cépages Cabernets.)
Le vignoble du bordelais est donc le fruit de la rencontre de deux civilisations amoureuses du vin.

Astérix et Obelix : bande dessinée
Astérix et Obelix : bande dessinée

Un  siècle après la conquête de la Gaule, du vin est produit d’abord sur la rive droite de la Dordogne, dans le Libournais, puis un peu plus tard autour de Bordeaux. La proximité des ports de Libourne, Blaye, et Bordeaux permet l’exportation du vin.

La conquête de l’Angleterre par les Romains va entraîner l’exportation des vins du bordelais vers l’Angleterre.

L’Angleterre et la naissance du commerce viticole.

A u début du Moyen-Age commence le véritable essor viticole de Bordeaux.

En 1152, Aliénor, Duchesse d’Aquitaine, épouse Henri Plantagenet, futur roi d’Angleterre. Dès lors, vont naitre des échanges commerciaux très importants : les Anglais exportent des aliments, textiles et métaux, et importent des vins de Bordeaux.

L’Age d’or s’ouvre donc au XIVème siècle avec l’engouement du vin« claret »nommé ainsi en raison de sa couleur claire. Ce vin connait un grand succès auprès des marchands des ports d’Angleterre et de la Hanse. Les vignobles du bordelais  ne produisent alors que 17% de vin rouge, pour 80% de vins rosés, les vins blancs sont à ce moment là anecdotiques dans la région.

Vignoble du bordelais
Vignoble du bordelais

Les expéditions se font de Bordeaux par l’estuaire de la Gironde. le vin est transporté par tonneaux d’une capacité de 900 litres. Le tonneau va devenir par la suite l’unité de volume internationale pour le jaugeage des navires.

Le rôle des hollandais

Au 17ème siècle, apparaissent de nouveaux clients : les Hollandais.

Les Hollandais encouragent la production de vins plus à leur goût comme des vins blancs doux (ils appréciaient ceux produits autour de Sauternes, qui n’étaient alors pas encore des liquoreux) et des vins noirs (en fait, des vins rouges tels que nous les connaissons aujourd’hui)
Les vignobles vont s’étendre largement, vers les graves, le Médoc, le Sauternais, ainsi que dans les régions de Blaye et Bourg. Les vins de Bordeaux vont acquérir progressivement leur véritable notoriété.

Les îles d’Amérique

Au 18ème siècle, l’Angleterre, ne représente plus que 10% des exportations des vins de Bordeaux,  mais elle va lancer la mode des vins fins. A cette même époque, apparaissent les premières bouteilles bouchées et scellées.

Bouteilles Mouton Rothschild
Bouteilles Mouton Rothschild

les Iles d’Amérique (St-Domingue et les petites Antilles assurent la croissance des exportations viticoles bordelaises. Par ce trafic colonial, Bordeaux connaît une extraordinaire prospérité jusqu’à la Révolution.

La crise et la prospérité

Au milieu du 19ème siècle, une terrible maladie frappe le vignoble : l’oïdium. Mais heureusement les viticulteurs arrivent à conjuré le péril et le vignoble girondin entre dans une ère de prospérité qui va connaitre son apogée entre 1865 et 1887 avec une hausse de la production et une augmentation de ses exportations.

Vignoble Mouton Rothschild
Vignoble Mouton Rothschild

La réglementation 

Fin 19ème et début 20ème, le vignoble connaît une nouvelle crise, celle des fraudes et de la baisse des prix.

En 1911 une législation nationale sur l’origine des vins va être élaborée elle aboutira aux AOC  qui précisent des conditions de production précises : aire géographique, cépages, rendement, degré, méthode de culture et de vinification.

Après les gelées de 1956, le vignoble va retrouver peu à peu son dynamisme aidé notamment par l’accroissement de la demande dans le monde entier.

Les célèbres crus classés comme : Rothschild, Latour, Margaux, Mouton-Rothschild, Haut Brion, Cheval-Blanc sont parmi les vins les plus réputés et les plus chers du monde.

Grâce à ces générations de vignerons et de marchands qui depuis nos ancêtres les gaulois n’ont cessé de travailler, le vignoble de Burdigala est aujourd’hui le vignoble plus renommé au monde.

A très vite

Catherine

2 Comments

  1. Félicitations pour ce nouvel article Catherine !!!! Toujours aussi intéressant , enrichissant avec la petite note d’humour et le juste contenu qui ne le rendent pas « saoulant «  ( adjectif adapté au contenu de ce jour )

:) ET VOUS ? QU'EN PENSEZ VOUS ? Votre avis nous intéresse :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.