La création à Bordeaux

La presqu’île du Cap Ferret

La presqu’île du cap Ferret

La Presqu’île du cap Ferret est la capitale du bain de mer le plus chic, le plus people, le plus recherché du Bassin d’Arcachon.

 

 

 

Autrefois convoitée par le baron de Lège et le captal de Buch, qui souhaitaient mettre la main sur le commerce très lucratif du droit d’épave des nombreux navires qui se brisaient sur la côte océane sauvage, cette langue de sable attire désormais des gens célèbres ou non, impatients de venir découvrir les plages et les villages de bois de la presqu’île.

 

 

Au gré de la marée qui monte et qui descend, les bancs de sables se découvrent, les parcs à huîtres sortent de leur réserve, le Banc d’Arguin change et évolue. Au loin la sauvage île aux oiseaux, les mystérieuses Cabanes Tchanquées, et la majestueuse dune du Pila.

Les cabanes Tchanquées
Les cabanes Tchanquées

Baigné d’une lumière unique, ce territoire magique, d’eau de ciel et de sable, livre sa force et sa fragilité aux visiteurs en quête d’authenticité.

Il est midi, guidés par l’odeur de varech et d’iode dirigez-vous vers une des nombreuses cabanes ostréicole afin de déguster un plateau d’huître agrémenté d’un verre de vin blanc. On compte près d’un millier de cabanes disséminées tout autour du Bassin d’Arcachon81 sont dédiées à la dégustation d’huîtres. Murs blancs, volets aux couleurs pimpantes ces cabanes blotties les unes contre les autres forment de véritables petits villages.

Les petits villages de la presqu'île
Les petits villages de la presqu’île

En terrasse ou les pieds dans l’eau profitez du spectacle des voiliers et des pinasses qui se balancent sur l’eau devant vos yeux éblouis.

Il est peut être là le mystère de l’attrait du Cap Ferret, dans ce mélange de nature brute, de lumière magique et dans ces hommes qui savent faire partager la chance qu’ils ont de vivre ici.

Jean Cocteau et la presqu’île

PARIS: Jean Cocteau et Jean Marais 
PARIS: Jean Cocteau et Jean Marais

Jean Cocteau ne s’y est pas trompé, lui qui a découvert en 1917 le Cap Ferret d’avant :  » Un paysage sauvage, superbe, où on respire un air pur et salé « . Venu plusieurs fois à Piquey, entre 1917 et 1939, il en fit même une terre de ses amours. En 1920 avec Raymond Radiguet qui y terminera son chef d’œuvre scandaleux : « Le Diable au corps ». Et en 1939 avec Jean Marais.

Raymond Radiguet
Raymond Radiguet

Jean Cocteau écrira qu’il entendait toujours : »Comme la basse des drummers de jazz, cette palpitation émouvante du cœur des pinasses et de notre jeunesse au bord du Bassin d’Arcachon ».

Le charme 

Jean Cocteau peint par Modigliani
Jean Cocteau peint par Modigliani

 

 

 

Ce charme subtil auquel personne ne peut échapper souffle toujours sur la presqu’île « La beauté agit, même sur ceux qui ne la constatent pas » disait Cocteau.

 

 

 

 

Le bassin se découvre au fil des saisons, au fil des marées, au fil du jour, au fil de ses lumières, au fil de l’eau. finissez votre journée par le rose mémorable du coucher de soleil et laissez vous gagner par l’émotion sereine de la douceur du soir.

 

A très vite

Catherine

:) ET VOUS ? QU'EN PENSEZ VOUS ? Votre avis nous intéresse :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.