Tendances créatives Voyages et artisanat

La couleur bleue

Bleue

Le ciel bleu se faisant rare en ce moment, j’ai soudain eu envie de voir du bleu partout.

Tableau monochrome de Yves Klein
Tableau monochrome de Yves Klein

Le bleu est la couleur préférée des Occidentaux.
C’est celle du ciel et de la mer, elle symbolise le calme, la paix, l’infini et le divin.

J’ai souvent entendu dire que le bleu était rare dans la nature, mais en cherchant, j’ai trouvé finalement beaucoup de fleurs bleues magnifiques : Le bleuet patriotiques, le timide myosotis, l’iris, la glycine, les campanules, les hortensias, les agapanthes, les ipomées, les liserons, les gentianes, les chardons…etc…etc..

La couleur bleue et l’histoire

Pendant de nombreux siècles le bleu a été mal aimé, certainement du fait de la rareté de ses pigments.
Le premier pigment bleu découvert par les égyptiens a été obtenu à partir de l’azurite. Dans l’Egypte pharaonique le bleu est censé porter bonheur dans l’au-delà et les tombeaux sont souvent couverts de bleu.
Cependant depuis de l’Egypte pharaonique et jusqu’au milieu du Moyen-Age son utilisation est extrêmement limitée.
Il n’y a pas de bleu dans les grottes Préhistoriques. Dans l’Antiquité, le bleu n’est pas considéré comme une couleur.

Mais à partir du XIIe  siècle, tout change. La couleur si longtemps bannie devient même divine…

A cette époque La Vierge Marie devient objet de culte et l’Église exige qu’elle soit représentée dans des vêtements bleus.

Pourquoi du bleu ? Tout simplement pour une question d’argent et de prestige. Rien n’est trop beau pour mettre la Vierge en valeur et cette couleur symbolise la richesse. Le pigment bleu ( lapis-lazuli venu d’Afghanistan ) étant le pigment le plus cher qui existe, plus onéreux encore que le pigment doré !

La Vierge devient alors un agent de promotion du bleu. Pour la première fois en Occident, on peint les cieux en bleu (auparavant, ils étaient noirs, rouges, blancs ou dorés).  Le bleu entre même en politique et devient la couleur de la Royauté, la couleur de la France.

Le Pastel des teinturiers ou guède

La plante à la fleur jaune, devient la teinture bleue du Moyen-Age.

Le Pastel des teinturiers est connu depuis l’antiquité. Utilisé d’abord comme plante médicinale, son utilisation comme teinture se développe à partir du Moyen-Age. Son âge d’or en France couvre la période de 1463 et 1562 et va faire la richesse de certaines régions.

L’indigo ( teinture bleue extraite des feuilles de l’indigotier ) est peu utilisé à cette époque, car son acheminement depuis l’Inde le rend très cher. Cultivé depuis plus de quatre mille ans en Inde, au Proche-Orient et en Egypte l’indigotier est une plante qui craint le gel et ne pousse que dans les zones tempérées.

Mais, cet âge d’or du pastel que l’on croyait éternel, s’achéve vers 1560.

Après la découverte des routes maritimes de l’Inde par le cap de Bonne-Espérance l’ indigo des Indes ( 20 fois plus actif que le pastel ) devient moins cher que celui-ci. On importera ensuite massivement l’indigo des Antilles et d’Amérique centrale, le prix de reviens sera encore plus faible que celui d’Asie, du fait de l’esclavage.

L’indigo disparaîtra à son tour avec les colorants de synthèse.

En musique

Le blues, et Les « blues » notes ou notes bleues

Depuis sa naissance dans les plantations de coton de la région du delta du Mississippi le blues a beaucoup voyagé. Le terme blues vient de l’abréviation de l’expression anglaise blue devils (« diables bleus ») ou « idées noires ».  Le blues se caractérise par un rythme mélancolique et langoureux sur lequel le chanteur exprime la difficulté de sa condition, sa souffrance, mais aussi ses espoirs.
Les « blues » notes sont les notes qui constituent la couleur du mode blues. Elles lui donnent une sonorité particulière et caractéristique. Elles sont utilisées par les musiciens et les chanteurs de blues et de jazz à des fins expressives, pour illustrer la nostalgie ou la tristesse lors de la narration d’une histoire personnelle.

Brouillon d'un texte de Claude Nougaro
Brouillon d’un texte de Claude Nougaro

The Blue Note Célèbre jazz-club new-yorkais a accueilli depuis sa création les plus grands noms du jazz :
Dizzy Gillespie , Herbie Hancock,  Chick CoreaBobby McFerrin, Wayne Shorter, Wynton Marsalis et bien d’autres…

En  peinture

Yves Klein artiste français, malgré une carrière artistique courte (1954-1962), est considéré comme l’un des plus important protagoniste de l’avant-garde artistique d’après guerre.

oeuvre d' Yves Klein peinte avec son bleu
oeuvre d’ Yves Klein peinte avec son bleu

En 1960,  Yves Klein surnommé :  » Yves le monochrome «  brevette un bleu profond très particulier,  sous le nom de IKB (International Klein Blue) dont il se servira pour de nombreuses oeuvres.

Selon Klein  » la peinture est affaire de méditation, affaire d’immatériel » Elle échappe à l’espace de la vie quotidienne, pour ouvrir celui de la réflexion : « c’est l’esprit qui voit avec les yeux »

 

oeuvre monochrome de Yves Klein
oeuvre monochrome de Yves Klein

Après des siècles plutôt agités, voici donc le bleu au zénith, mais va t-il y rester ?
Je dirai certainement. Le bleu est devenu une couleur consensuelle reprise par de nombreux organismes internationaux et de nombreuses firmes comme Facebook, twitter …etc…

Mais cela est une autre histoire….

A très vite

Catherine

Réagir ? Laisser un petit mot :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :